Dans l’un de nos articles , nous avons évoqué les différents moyens de propulsions des carabines à plombs :

    • ressort ou vérin / piston, exemple: Diana 31, Black OPS,
    • pneumatique , à l’aide d’un levier interne à la carabine , qui fera office de pompe, vous comprimerez plusieurs fois un volume d’air dans un cylindre afin  de le mettre sous pression , et c’est cet air qui assure la propulsion du plomb au moment du tir. Exemple: Benjamin 392, Crosman Recruit, cette technologie existe depuis 80 ans.
      Ci-joint une petite vidéo du musée de la marque Crosman et de cette technologie.

      • La troisième technique le PCP (Pre-charged Pneumatic) le gaz pré-comprimé dans un cylindre , soit du gaz CO2 ou de l’air pré-comprimé.

L’historique des carabines PCP.

Nous allons détailler l’historique . D’après vous de quand date cette invention ?  Du XX siècles, eh bien non! Certainement du XVIII siècle, avec l’apparition du fusil Girandoni inventé par l’ autrichien Tyrol, cette arme a servi dans l’armée autrichienne de 1780 à 1815, elle nécessitait 1500 coups de pompe à main pour être remplie , pour projeter des balles en .45 soit 11.75 mm à une vitesse de 300 m/s . Cette arme fut peu utilisée, ses 1500 coups de pompe étant particulièrement handicapant pour le tireur.

Les carabines PCP sont démocratisées au XX ème siècle avec l’arrivé du CO2 pour les carabines à plombs de loisir et compétition, On rechargeait un cylindre de CO2 qui sert de propulseur pour les plombs ou on utilisait des petites cartouches à usage unique contenant 12g comme nous en utilisons encore.

Au début des années 1950 , Crosman proposa des carabines PCP avec un système de rechargement en air pré-comprimé à l’aide d’une bouteille d’air faisant tampon pour recharger en air le cylindre de la carabine ( à cette époque, ce système était très novateur mais très laborieux pour être rechargé).
Les années 90 marquèrent l’arrivée du premier fabricant Anglais de carabine PCP, Air Arms , qui proposa et propose toujours des carabines PCP très précises et des pompes manuelles pour pouvoir recharger en parfaite autonomie le cylindre d’air de sa carabine, suivirent les stations de rechargement se fixant sur un bloc de plongée pour faire office de bloc tampon.
Peu de temps après, d’autre marques firent leur apparition, FX Airguns avec une avancée technologique qu’aucun concurrent ne parvient à égaler.

Techniquement , comment fonctionne une carabine PCP ?

Les carabines PCP propulsent les plombs grâce à leur cylindre qui est vissé sur leur boitier.
Le cylindre d’air fait office de réserve d’air, le cylindre étant vissé sur le boitier de la carabine, il délivre l’air pré-comprimé,ce dernier est retenu par une valve nommée aussi « Main valve », elle permet de libérer l’air mais aussi de refermer.
En poussant le levier d’armement des carabines PCP , vous comprimez une masse poussée par un ressort, une fois la détente pressée , la gâchette libère la masse qui va frapper la valve qui va à son tour libérer l’air et se refermer une fois l’énergie cinétique de la masse absorbée.
L’air libéré de l’action de la masse sur la valve va dans un ou plusieurs orifices d’entrée du canon et propulse le plomb logé dans ce dernier.

Spécificités:

Qu’est ce qu’un régulateur:
Le régulateur est une pièce située juste après le cylindre d’air, souvent dans le boitier de la carabine, il permet de stocker une pression constante afin d’améliorer la précision de la carabine.
Explication:   Si la pression de votre cylindre est de 250 bar, et que vous tirez , celle-ci va descendre coup apres coup, et votre tir à 150 bar sera moins puissant que celui effectué à 250 bars qui aura bénéficié d’une balistique plus tendue.
Donc avec un régulateur, si votre cylindre d’air est rechargé à 250 bar et que le régulateur est réglé pour délivrer une pression constante de 150 bar à chaque tir, vous aurez une parfaite régularité jusqu’à ce que le cylindre d’air descende à une pression inférieur à 150 bars, et à ce moment il faudra recharger le cylindre de la carabine à plombs.

Pompe manuelle:
La pompe manuelle permet de recharger le cylindre d’air de votre carabine à plombs PCP en toute autonomie avec un peu d’huile de coude.
Les pompes se composent de 3 ou 4 étages (nombre de cylindres de compression de la pompe) qui compriment un à un, un volume d’air dans leur cylindre de plus en plus petit avant de le délivrer dans le réservoir d’air de la carabine.

La station de remplissage:
La station de remplissage permet de faire le lien entre un bloc de plongée et le cylindre d’air de votre carabine PCP.
Elle permet de transvaser l’air du bloc de plongée dans le cylindre de la carabine PCP.
Il faudra connaitre un club de plongée pour recharger le bloc de plongée avec un compresseur Marine.

Quelle est la différence entre une carabine à plombs à air comprimé et une carabine PCP en termes de performances ?

Premier point: La carabine à plombs PCP est certainement l’évolution de la carabine à plombs à air comprimé, elle dépasse les limites d’une carabine à plombs à canon basculant.
Les carabines à plombs les plus puissantes avec la technologie ressort ou vérin /piston sont généralement limitées à une puissance de 30-45 joules du fait de leur cylindre de compression qui ne peut délivrer plus de pression, alors que les carabines PCP dépassent allègrement la puissance de 40 joules jusqu’à plus de 250 joules.

Deuxième point: la puissance de 40 joules jusqu’à 110 joules est extrêmement bien exploitée, par exemple une FX Airguns Impact en 7.62 permet un groupement dans un diamètre de 7cm  à 100 mètres, de quoi faire pâlir une carabine 22LR et cette performance est impossible à atteindre pour une carabine à plombs piston/ ressort.

Troisième point: Les carabines PCP permettent de sortir des sentiers battus que ce soit en terme de puissance, précision, mais aussi de calibre, du 4.5 (.177) au 12.7 mm (.50).

Quatrième point:

Elles permettent une autonomie de 1 à 12 coups alors qu’en générale une carabine à plombs est mono-coup.