Carabine à plomb et Pistolet à plomb

L'actualitée du tir de loisirs en France

Qu’est ce qu’une carabine à plombs PCP

Dans l’un de nos articles , nous avons évoqué les différents moyens de propulsions des carabines à plombs :

    • ressort ou vérin / piston, exemple: Diana 31, Black OPS,
    • pneumatique , à l’aide d’un levier interne à la carabine , qui fera office de pompe, vous comprimerez plusieurs fois un volume d’air dans un cylindre afin  de le mettre sous pression , et c’est cet air qui assure la propulsion du plomb au moment du tir. Exemple: Benjamin 392, Crosman Recruit, cette technologie existe depuis 80 ans.
      Ci-joint une petite vidéo du musée de la marque Crosman et de cette technologie.

      • La troisième technique le PCP (Pre-charged Pneumatic) le gaz pré-comprimé dans un cylindre , soit du gaz CO2 ou de l’air pré-comprimé.

L’historique des carabines PCP.

Nous allons détailler l’historique . D’après vous de quand date cette invention ?  Du XX siècles, eh bien non! Certainement du XVIII siècle, avec l’apparition du fusil Girandoni inventé par l’ autrichien Tyrol, cette arme a servi dans l’armée autrichienne de 1780 à 1815, elle nécessitait 1500 coups de pompe à main pour être remplie , pour projeter des balles en .45 soit 11.75 mm à une vitesse de 300 m/s . Cette arme fut peu utilisée, ses 1500 coups de pompe étant particulièrement handicapant pour le tireur.

Les carabines PCP sont démocratisées au XX ème siècle avec l’arrivé du CO2 pour les carabines à plombs de loisir et compétition, On rechargeait un cylindre de CO2 qui sert de propulseur pour les plombs ou on utilisait des petites cartouches à usage unique contenant 12g comme nous en utilisons encore.

Au début des années 1950 , Crosman proposa des carabines PCP avec un système de rechargement en air pré-comprimé à l’aide d’une bouteille d’air faisant tampon pour recharger en air le cylindre de la carabine ( à cette époque, ce système était très novateur mais très laborieux pour être rechargé).
Les années 90 marquèrent l’arrivée du premier fabricant Anglais de carabine PCP, Air Arms , qui proposa et propose toujours des carabines PCP très précises et des pompes manuelles pour pouvoir recharger en parfaite autonomie le cylindre d’air de sa carabine, suivirent les stations de rechargement se fixant sur un bloc de plongée pour faire office de bloc tampon.
Peu de temps après, d’autre marques firent leur apparition, FX Airguns avec une avancée technologique qu’aucun concurrent ne parvient à égaler.

Techniquement , comment fonctionne une carabine PCP ?

Les carabines PCP propulsent les plombs grâce à leur cylindre qui est vissé sur leur boitier.
Le cylindre d’air fait office de réserve d’air, le cylindre étant vissé sur le boitier de la carabine, il délivre l’air pré-comprimé,ce dernier est retenu par une valve nommée aussi « Main valve », elle permet de libérer l’air mais aussi de refermer.
En poussant le levier d’armement des carabines PCP , vous comprimez une masse poussée par un ressort, une fois la détente pressée , la gâchette libère la masse qui va frapper la valve qui va à son tour libérer l’air et se refermer une fois l’énergie cinétique de la masse absorbée.
L’air libéré de l’action de la masse sur la valve va dans un ou plusieurs orifices d’entrée du canon et propulse le plomb logé dans ce dernier.

Spécificités:

Qu’est ce qu’un régulateur:
Le régulateur est une pièce située juste après le cylindre d’air, souvent dans le boitier de la carabine, il permet de stocker une pression constante afin d’améliorer la précision de la carabine.
Explication:   Si la pression de votre cylindre est de 250 bar, et que vous tirez , celle-ci va descendre coup apres coup, et votre tir à 150 bar sera moins puissant que celui effectué à 250 bars qui aura bénéficié d’une balistique plus tendue.
Donc avec un régulateur, si votre cylindre d’air est rechargé à 250 bar et que le régulateur est réglé pour délivrer une pression constante de 150 bar à chaque tir, vous aurez une parfaite régularité jusqu’à ce que le cylindre d’air descende à une pression inférieur à 150 bars, et à ce moment il faudra recharger le cylindre de la carabine à plombs.

Pompe manuelle:
La pompe manuelle permet de recharger le cylindre d’air de votre carabine à plombs PCP en toute autonomie avec un peu d’huile de coude.
Les pompes se composent de 3 ou 4 étages (nombre de cylindres de compression de la pompe) qui compriment un à un, un volume d’air dans leur cylindre de plus en plus petit avant de le délivrer dans le réservoir d’air de la carabine.

La station de remplissage:
La station de remplissage permet de faire le lien entre un bloc de plongée et le cylindre d’air de votre carabine PCP.
Elle permet de transvaser l’air du bloc de plongée dans le cylindre de la carabine PCP.
Il faudra connaitre un club de plongée pour recharger le bloc de plongée avec un compresseur Marine.

Quelle est la différence entre une carabine à plombs à air comprimé et une carabine PCP en termes de performances ?

Premier point: La carabine à plombs PCP est certainement l’évolution de la carabine à plombs à air comprimé, elle dépasse les limites d’une carabine à plombs à canon basculant.
Les carabines à plombs les plus puissantes avec la technologie ressort ou vérin /piston sont généralement limitées à une puissance de 30-45 joules du fait de leur cylindre de compression qui ne peut délivrer plus de pression, alors que les carabines PCP dépassent allègrement la puissance de 40 joules jusqu’à plus de 250 joules.

Deuxième point: la puissance de 40 joules jusqu’à 110 joules est extrêmement bien exploitée, par exemple une FX Airguns Impact en 7.62 permet un groupement dans un diamètre de 7cm  à 100 mètres, de quoi faire pâlir une carabine 22LR et cette performance est impossible à atteindre pour une carabine à plombs piston/ ressort.

Troisième point: Les carabines PCP permettent de sortir des sentiers battus que ce soit en terme de puissance, précision, mais aussi de calibre, du 4.5 (.177) au 12.7 mm (.50).

Quatrième point:

Elles permettent une autonomie de 1 à 12 coups alors qu’en générale une carabine à plombs est mono-coup.

L’effet miroir dans un point rouge

Voici un article expliquant l’effet miroir dans un viseur point rouge.

Le phénomène (effet miroir),  ce produit, si vous mettez la luminosité à fond et incliné le point rouge .

Voici ci-dessous, une photo en puissance maximale 5 et viseur incliné, vous pouvez voir dans le reflet la flèche UP et aussi un reflet de projection indirect du point qui n’est pas la projection directe du point .

Voici ci-dessous une photo en puissance 5 et viseur point rouge droit, vous pouvez voir la projection directe du point.

Photo ci dessous une photo du viseur reflex incliné (faible reflet) et à la suite une photo du viseur droit  en puissance 3.

Voici une photo ci dessous d’un viseur Aimpoint Micro H2 en puissance 12 incliné , la marque Aimpoint  la référence des viseur, vous pouvez voir le reflet de projection indirect du point qui n’est la pas la projection direct du point .

Les viseurs point rouge ne sont pas conçues pour fonctionner avec un reflet indirect du point mais la projection directe.

Quand vous mettez les points rouge en puissance maximale , il y aura toujours des reflets du fait de la conception de la led qui est inclinée et le verre aussi étant donné que celle-ci ne peut être en position centrale, et le viseur n’est pas conçu pour tirer avec des reflets mais bien avec une projection droite.

En espérant avoir était explicatif et éviter des doutes à mes lecteurs.

Déréglage des lunettes sur les carabines à plombs

Il est fréquent pour les tireurs de loisir, d’ancrer sur leur carabine à plomb une lunette de visée. Toutefois, sur des armes à air d’une certaine puissance, les vibrations entraînées par le départ du coup peuvent avoir une fâcheuse tendance à dérégler l’optique, voir à la dégrader définitivement.

Pour contrecarrer cet effet, plusieurs solutions existent. Tout d’abord, en prendra soin d’opter pour des optiques solides, en évitant les lunettes fournies d’origine dans les packs à bas coût. En règle générale passer la barre des 100 € vous mettra à l’abri des complications comme une Hawke Vantage 3-9×40 , à condition que le montage soit lui aussi adapté.

Car pour ancrer votre optique sur une carabine à plomb avec un recul important, mieux vaut choisir une interface solide offrant une bonne rigidité. On favorisera donc les montages monoblocs plutôt que les colliers séparés, munis d’une goupille anti-recul à faire correspondre avec l’arme.

Pour encore plus d’efficacité, il existe également des montages amortisseurs. On citera ici le très populaire montage Dampa de la marque britannique Sportsmatch, intégrant un plancher en caoutchouc dissipant l’onde de choc. Ce matériau est aussi mis à profit par Gamo via son rail RRR (Recoil Reducing Rail) que l’on trouve d’origine sur certains de ses modèles.

Malgré leurs qualités indéniables, les carabines à plombs Diana sont connues pour être de véritables briseuses de lunette passés les 16 joules. La marque allemande a donc elle-aussi mis au point un montage amortisseur (via un système de ressort cette fois) baptisé Diana Bullseye. Très efficace, il absorbe la vibration au départ du coup par un déplacement longitudinal.

Reste enfin la possibilité d’opter dès l’origine pour une arme à air plus élaborée, dont la mécanique génère par nature une onde de choc réduite . On pense là aux différents systèmes au piston rotatif à buffer de la Walther LGV, LGU. Les armes reines en matière d’absence de vibrations resteront par ailleurs les carabines à CO2 et à propulsion PCP.

Mettons fin au déréglage des lunettes!

Les cibles explosives pour carabine à plombs

Les cibles explosives Firebird pour carabine à plombs.

Les cibles carton c’est bien mais c’est encore mieux quand les cibles sont explosives, comme expliqué dans un précédent article sur les portes cibles , nous ne pouvons faire l’impasse sur les cibles explosives Firebird .

Qui n’a jamais rêvé de voir sa cible explosée comme dans les films, et bien maintenant ce rêve est réalisé avec les cibles explosives de chez Firebird, ce fabricant Anglais propose des capsules de diamètre de 40 mm pour les carabines à plombs et pistolet à plombs et 40 mm et 65 mm pour les armes à feu.

Le procédé est très simple, vous mettez dans votre mire la cibles , tirez et BOUMM! La percussion du plomb sur la cible , produit un flash avec une bonne détonation suivi d’une épaisse fumé blanchâtre .

Explication:
En regardant de plus près la cible, elle est constituée d’un contenant en aluminium , retenant une épaisseur de poudre et un patch en carton contenant une solution pyrotechnique pour enflammer la poudre à l’impact du plomb.

Ces cibles sont utilisables , avec toutes les carabines à air comprimé à plombs et pistolet à plombs quelques soient leur puissance, la cible explose même avec un pistolet à plombs en 3 joules , cependant il faudra bien tirer au milieu de la cible dans le patch , sinon si  vous tirez dans le rebord, la cible n’explose pas étant donné que vous n’avez pas tiré dans le patch.

Nous avons fait l’essai de cette cible avec un pistolet CO2 Walther CP88 et une carabine à plombs Gamo Whisper X le résultat est sans appel , c’est vraiment excellent de voir exploser les cibles , par contre pensez à bien respecter la distance de 10 mètres , nous avons tiré à 7 mètres avec le pistolet à plombs est ceci un peu juste surtout si la cible Firebird saute lors de son explosion.

Le seul point négatif est le support qui emmagasine pas bien les tirs, le support fournie avec les cibles est vraiment un accessoire de consommation mais se soucis est vite oublier quand on voit le résultat EXPLOSIF de ces cibles terriblement addictives.

Il y a peu de temps l’Armurerie Auxerre a réalisé une vidéo de ces cibles pour vous donner une idée.

regler pistolet plomb

Comment régler la hausse de mon pistolet à plombs?

Pour régler la hausse de mon pistolet à plombs à air comprimé, voilà comment je procède . Petite remarque cette méthode s’applique aussi pour les lunettes et viseurs point rouge.

— Premièrement: Prévoir un emplacement vaste et sûr pour la cible afin de rien dégommer en le réglant le pistolet à plombs , se poster à 7-8 mètres et prendre une cible « C50 » elle fera très bien l’affaire avec sa grande taille.

Tirez OKLM, à deux mains, en appui si besoin (par exemple mains posées sur une table), 4-5 « bon shoots » ; si tu tires une balle avec un coup de doigt, va à la cible et marque-le, puis ignore-le !

Moi je vise juste en dessous du centre noir de la cible et fixe que le guidon ! Cible et hausse sont naturellement un peu flous.

regler pistolet plomb

Deuxièmement: une fois l’essai de 5 balles a été effectué, assure-toi qu’elles sont bien groupées : dessine un rond qui va du centre du trou le plus en haut à gauche jusqu’au centre du trou le plus en bas à droite, note ses dimensions, hauteur et largeur, on appelle ça le « H+L »

— Il faut que ce rond soit le plus petit possible !

— Par exemple si le centre de ce groupement est trop à droite par rapport au centre de la cible ?

1) Visse d’un quart de tour la vis de réglage en largeur (la hausse va coulisser vers la gauche)
(ou bien sur le contraire si groupement trop à gauche)
— Le centre de ce groupement est trop en haut par rapport au centre de la cible ?

b) Visse d’un quart de tour la vis de réglage en hauteur (la hausse va baisser vers le bas)
(ou le contraire si groupement trop en bas)

— Re-tire 5 « bonnes balles ».
Est-ce que le centre du groupement s’est déplacé comme il faut ? Et de combien ?
Note le chiffre : par exemple note « 1/4 de tour = 5 cm vers la gauche » ou « 1/4 de tour = 3 cm vers le bas »

— Garde précieusement ces annotations. Continue jusqu’à ce que tu sois bien au centre.

Attention, applique toi sur ton lâcher , tire les groupements en plusieurs fois, car les balles doivent être « bonnes », si tu tires mal ou tu es fatigué, ne touche pas aux réglages.
Si ton meilleur groupement H+L te paraît mauvais, discutes-en avec un pote possédant la même arme ; il se peut que l’arme soit pourrie mais il se peut aussi que tu ne sois pas encore un expert .

A savoir, si tu changes de distance de tir, le réglage sera à modifier, de même si la luminosité de ton environnement change.

ATTENTION : certaines armes se règlent à l’envers d’autres armes ou certaines lunettes ou points rouges, etc. Même si vous voyez une flèche « gauche », ou « left », cela peut dire « si vous voulez aller vers la gauche » ou au contraire « si vous tirez trop à gauche». Il faut le prendre comme ça, tant pis ; mais notez bien cette particularité, par exemple dans la mallette de l’arme de poing. Souvent toutes les pistolet à plomb allemand se règlent d’une façon, les américaines à l’envers, mais ce n’est pas une règle générale.
porte cible

Porte cible pour pistolets et carabines à plombs

Le porte cible est généralement le 3ème accessoire que nous achetons après les plombs et la lunette.

Décryptons, le marché et le choix de ces fameux réceptacles à plombs pour faire le bon choix.

Premièrement point évaluer la résistance , malheureusement peu de site de vente le propose , nous sommes même permis de faire la critique à Armurerie Auxerre avec qui nous sommes partenaire de créer un système d’étoile qui devrait être mis dans les semaine à venir, cependant dans leur descriptif, ils expliquent les puissances des carabines à utiliser et distances pour leurs portes cibles qu’ils proposent.

Généralement les modèles d’entrée de gamme dans les 10-20€  sont conçues pour nos pistolets à plombs CO2 avec une puissance de 2 à 5 joules ou pour nos carabines à plombs 16 joules à partir d’une distance de 10 mètres, au delà  il auront la fâcheuse tendance gondolés et se percés.

Après il existe des modèles plus poussés dans la gamme de prix de prix 26€ à 33€, ces modèles sont déjà bien plus lourd en main, rien d’incroyable pour le moment les parois possèdent déjà le double d’épaisseur et c’est déjà un bon point , le deuxième modèle propose un blindage viennisois qui consiste à incliner des plaques à 45° ainsi le plomb ne s’écrase pas net , il s’écrase tout en glissant et au cas où évite les ricochets en rebondissant entre les deux parois parallèles . Ces deux pellets traps propose une résistance jusqu’à 32 joules pouvant résister à beaucoup de carabines à plombs a air comprimé haute puissance.

Pour les carabines à plombs PCP qui dépassent les 40 joules de puissances, trois options s’offrent à vous.
Soit utiliser ces portes cibles plus résistant à partir de 50 mètres
ou
Vous équipez de porte-cibles conçues pour les carabines 22LR.
Ou
Pour les plus bricoleurs en créer un soit même.

Deuxième point et le fun dans tout ça?

Et oui, il n’y a pas que les portes cibles qui sont très pratique pour loger une cible et récupérer les plombs mais il existe les cibles métalliques: les versions basculantes qui se couche et en tirant au milieu celle-ci remontent ou à l’aide d’une petite corde mais attention celles-ci restent assez légère en résistance ) ou mieux les cibles oscillantes qui elles résistent assez bien aux carabines à air comprimé de forte puissance.

Dans un prochain article nous parlerons cette fois-ci des cibles réactives et explosives qui enjolivent nos séances de tirs.

plomb pointu

Préjugés sur les plombs pointus

Les plombs pointus sont plus précis car plus aérodynamiques ! Qui n’a jamais entendu cette affirmation assénée avec l’assurance propre au physicien d’opérette. Tout au plus nous lui concéderons que les plombs pointus « volent mieux », mais il n’y a là qu’un avantage pour le tir à des distances pour lesquelles une carabine à plombs en 20 joules s’avère de toute façon inadéquate (40 mètres et plus). Ni gain de précision ni groupement plus serré ne sauraient découler de l’utilisation d’un plomb pointu plutôt que plat entre 10 et 30 mètres.

Ce qui en revanche fait la précision d’un projectile, c’est la régularité de sa fabrication. Et sous ce rapport là les plombs plats ont des arguments. N’exigeant qu’une face avant plane, ils seront plus faciles à fabriquer en série en conservant une bonne stabilité dimensionnelle. A contrario le nez conique d’un plomb pointu laisse plus de place à l’irrégularité dans la mesure où sa surface est matériellement plus importante.

Attention, que l’on n’entende ce qui n’a pas été dit. Un plomb pointu peut parfaitement supplanter un plomb plat dans un duel de précision , pour peu qu’il jouisse d’une fabrication plus soignée. Ainsi les résultats obtenus par des JSB polymag Predator en 4.5 mm seront meilleurs que ceux des Gamo Match plats (portant assez mal leur nom au demeurant).

Par ailleurs, il est de notoriété publique que les plombs plats offrent un profil de découpe bien plus propre dans une cible en carton que les plombs pointus. Toutefois si les plombs pointus étaient plus précis, le féru de scoring n’aurait-il pas déjà sacrifié la lisibilité de son résultat au profit d’un meilleur groupement ? De fait, bien que n’étant pas interdit par le règlement, le plomb pointu n’est pourtant pas utilisé par les tireurs de compétition à l’air comprimé.

Cependant, il existe le plomb à profilage Field Target à qualité très qualitative pour les carabines à plombs PCP de forte puissances 40 joules , 105 joules …, ce plomb diabolo se classe généralement dans la gamme des plombs pointu ou plomb pointu à tête arrondi, mais il est une gamme à part , conçue pour les compétitions Benchrest entre 50 et 100 mètres .
Exemples: Plomb Fx Airguns , JSB Exact Jumbo.
Son profil lui permet un centre de gravité bien placé au centre , une chute moins rapide (comme par exemple si vous comparer une ogive de carabine 22 LR où le poids se situant à l’avant fait piquer du nez la balle), une faible précession (turbulence lors de la propulsion du projectile) en un mot le must pour les tireurs à l’air comprimé exigeants.

En conclusion, il sera donc vain de tenter de compenser une qualité de fabrication médiocre par l’adoption d’un profil pointu. Pour tirer le meilleur de son arme, la seule recette fonctionnant réellement sera toujours d’opter pour des projectiles de qualité supérieure, pointus ou non.

précision cible carabine a plomb

Quelle précision attendre d’une carabine à plombs ?

Bien que d’une puissance inférieure aux armes à feu, les armes à air comprimé peuvent se révéler d’excellents instruments de précision, pour peu que l’on sélectionne son matériel avec soin.

La puissance, ou plutôt l’énergie exprimée en joules, est un premier critère ; elle conditionne la portée précise du projectile que l’on pourrait situer aux alentours de 30 mètres pour une carabine 20 Joules de calibre 4.5 mm, les plus audacieux pouvant expérimenter les performances balistiques au-delà. Les modèles de puissance inférieure, 7.5 Joules ou 10 Joules comme par exemples: Crosman 1077 RepeatAir, Artemis LB600, sont à réserver aux distances inférieures ou égales à 15 mètres. Leur pouvoir perforant est de ce fait limité, mais elles conviennent parfaitement aux petites cours et jardins.

La qualité de fabrication de l’arme est un second critère à prendre en compte, car elle influence sensiblement la régularité de vos tirs et le diamètre de vos groupements. Les tireurs favorisent habituellement les carabines de fabrication européenne telles que Walther, Diana, ou encore Gamo car le soin apporté à l’usinage de leur canon est vecteur de précision. Nos essais l’ont régulièrement démontré : la carabine Diana 31 Panther peut grouper des plombs dans un diamètre de 35mm à 25 mètres, quand une Stoeger le fera dans un cercle de 7 à 9 cm. Les Walther LGV, LGU ou Terrus ne sont pas en reste !

Pour engager des cibles entre 50 et 100 mètres, il devient indispensable d’acquérir une carabine à air pré-comprimé PCP, et augmenter le calibre du plomb afin d’obtenir un projectile plus lourd et plus stable. On optera ainsi pour des carabines de 30 à 40 Joules et de calibre 5.5 mm, dans une large gamme de produits incluant des marques telles que Fx Airguns avec la célèbre Fx Airguns Bobcat ou la dernière Impact, Benjamin ou encore Kalibrgun. Equipées d’une bonne lunette de visée, les carabines PCP sont à même d’offrir un excellent niveau de précision de 50 à 100 mètres.

précision cible carabine a plomb

lunette pour carabine à plombs

Quelle lunette pour ma carabine à plombs ?

Vous pouvez être amené à installer une lunette de visée sur votre carabine à plombs pour deux raisons : soit parce que cette dernière n’est pas équipée d’organes de visée mécanique, soit pour améliorer la visibilité de la cible à longue distance, et espérer resserrer le groupement de vos impacts.

Le choix de cette lunette doit s’accorder à votre arme ainsi qu’à votre distance de tir : dans le cas d’une carabine à air comprimé de 20 joules ou moins, le grossissement basique de 4x est le plus répandu car il est économique et s’accommode des courtes distances ; opter pour un grossissement supérieur vous apportera un confort accru et permettra d’apercevoir vos points d’impact. Par conséquent, on recommande l’acquisition d’une lunette 3-9x ou 4-12x qui conviendra pour le tir jusqu’à 50 mètres.

Dans le cas d’une carabine PCP, dont la portée s’allonge jusqu’à 100 mètres et plus, il est conseillé de choisir une lunette à fort grossissement de type varmint ou tactique, offrant non seulement une meilleure visibilité mais également des facilités de réglage ; certaines sont dotées de tourelles de accessibles sans capuchon ni outil afin de procéder à des ajustements rapides, très appréciées pour compenser la chute du projectile. Les Hawke Sidewinder ou Bushnell Elite Tactical, entre autres, appartiennent à cette catégorie. Leur réglage de parallaxe sera votre allié pour corriger la netteté de l’image à toutes distances.

Malgré une offre variée, le choix du réticule n’a qu’une importance limitée pour le tir à l’air comprimé ; certains sont toutefois d’une aide précieuse pour l’estimation de distances ou de dimensions grâce à de multiples repères gradués. Pour les tireurs agissant dans l’obscurité de l’aube ou du crépuscule, ce réticule peut éventuellement s’illuminer de rouge ou vert.

En complément de cet article, nous proposerons bientôt un petit guide explicatif des montages de lunettes disponibles sur le marché.

carabine air comprimé

La propulsion des carabines air comprimé  MONO-COUP

Les carabines air comprimé mono-coup est un incontournable du tir de loisir : facile d’utilisation et rustique, elle est capable de belles performances en cibles quand certains paramètres sont réunis et de plusieurs journées ensoleillées de détente en famille ou entre amis.

Pour la plupart, ces armes partagent un mode de propulsion utilisant un piston que l’on arme en basculant le canon vers l’avant. Sous l’action d’un puissant ressort à spirales, le piston se déplace à l’intérieur du cylindre pour comprimer un volume d’air qui donnera au plomb sa vitesse. Il s’agit là d’un système robuste et fiable dans la mesure où l’acier est largement représenté.

Si la compression s’obtient souvent via la force d’un ressort à spirales, on voit apparaître depuis quelques années une alternative appelée vérin, piston ou ressort à gaz : la force motrice n’est plus produite par la tension de l’acier, mais par un tube étanche contenant un gaz comprimé (généralement de l’azote) qui se tend et se détend. On trouve des vérins au catalogue des fabricants d’airguns sous des appellations variées : Nitro Piston chez Crosman, IGT chez Gamo, N-Tec chez Diana ou encore Power Piston chez Black Ops. Plusieurs noms pour un même principe qui apporte son lot d’avantages : plus de souplesse, moins de vibrations et une compression plus durable qu’un ressort traditionnel. Vos oreilles apprécieront, mais également vos lunettes de visée qui conserveront leur réglage plus longtemps.

On note enfin l’existence de carabines à plombs mono coup fonctionnant à l’air pré-comprimé, ou PCP : plus sophistiquées mais plus fragiles, elles emportent avec elles une réserve d’air sous pression dans un cylindre, comme c’est le cas des Benjamin Discovery ou Maximus. En plus de générer des puissances élevées, le PCP est, en l’absence de pièces mobiles, le système le plus confortable et le plus régulier. Il ne vous reste plus qu’à pomper !

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén